La frustration des mots

Vous n’avez jamais eu l’impression d’avoir une idée si belle et si grandiose qu’aucun mot ne pourrait jamais l’exprimer ?

Impression que le simple fait de vouloir abaisser l’idée au rang de la syntaxe grammaticale la rend caduque de fait… Même les mots les plus justes, dignes des plus grands auteurs, contemporains ou pas, métamorphosent l’idée en une simple fonction de communication où son enveloppe devient sourde et insipide. Même si les mots gardent toujours une certaine poésie, qu’elle qu’en soit la langue, ils n’expriment jamais tout.

L’idée la plus belle, et c’est ça qui est dommage, c’est une idée qu’on ne peut pas faire autrement que la garder pour soi… La partager la pervertit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s