Petite entrée didactique

Emerveillement : n.m, action de s’émerveiller. Ressentir de l’étonnement, inspirer de l’admiration.

Depuis que je suis ici, je cultive ma propension à m’émerveiller.
Ma disposition à m’étonner.
Mon inclination à admirer.
Je m’efforce de continuer à remarquer les petites choses de la vie quotidienne. Les lève-tôt et leur taiqichuan matinal, sur les berges du port, l’odeur du sel, le ciel qui se reflète sur les gratte-ciels de verre.

J’essaie de saisir comme un daguerréotype sur mes pupilles les instants de ma vie ici. Les imprimer en moi. Les ancrer dans ma mémoire.

Quand l’habitude vient à s’immiscer dans notre vie, toutes les petites choses qui font le merveilleux du quotidien s’estompent. On ne se rend plus compte, on ne regarde plus. La plupart du temps, on connaît mieux les villes qu’on visite que les villes qu’on habite. Tout simplement parce qu’on se dit qu’on a le temps, qu’on la fera demain, cette visite qu’on a prévue depuis trois ans déjà. Ou le week-end prochain. Ou pour les prochaines vacances.

Et on se rend compte qu’on n’a jamais mis les pieds dans un endroit que le premier touriste allemand venu a déjà mitraillé de photos. Je dis allemand, mais je pourrais dire japonais. Ou même français tiens.

L’émerveillement est un don précieux. Qui se perd vite, s’il n’est pas cultivé. Alors ouvrez vos yeux, et respirez l’odeur de l’air. Même s’il est pollué.
émerveillement
Probablement que vous n’auriez jamais remarqué cette odeur de baguette chaude qui y flotte sans ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s