La technologie comme carcan moderne

On ne peut pas dire que je sois anti-technologie. « Jeune génération », j’ai fait mon mémoire sur les blogues, je sais ce qu’est un fil RSS, j’ai un profil Facebook, je communique avec mes proches via Skype, webcam et msn messenger, je lis les journaux « on line », et je podcaste mes émissions préférées sur mon iPod. Je vis dans une cité de technologie, où les écrans géants de Queen’s Road diffusent les infos ou les derniers clips à la mode (de la Canto-pop généralement).

Donc non, je ne suis pas anti-technologie. Mais quand on m’affuble d’un casque et d’un micro en plus d’être vissée face à mon PC près de 11 heures par jour, là, je dis non.

Parce que la technologie est d’ores et déjà un carcan moderne symboliquement parlant.

Quand je défragmente mon ordinateur le soir, ou que je dois finaliser une opération de ce type, la bestiole m’oblige à être physiquement présente pour valider les requêtes successives qu’elle me présente afin d’assurer le succès du processus. Et bien, ça me fait réfléchir.

Quand je me rends compte que mon téléphone portable n’a pas été éteint depuis les trois ans que je le possède (en dehors de quelques coupures liées au manque de batterie), et bien ça me fait réfléchir. Je veux dire, il est TOUT LE TEMPS allumé (ce qui ne justifiera pas vos appels intempestifs sur le coup des trois heures du matin, heure hongkongaise).

Quand je me rends compte que j’ai exactement 322 contacts en tout dans mon msn messenger, et que je connais en effet chacune de ces personnes (même si je n’ai pas parlé à certaines d’entre elles depuis facilement quelques mois), alors que je ne connais pas le nom de mon voisin (à ma décharge, l’ancien a déménagé récemment), et bien ça me fait réfléchir.

Quand je passe exactement 3/4 de mon temps dans un monde virtuel (que ce soit mes 11h par jour devant l’écran de mon pc pour le boulot, ou par la suite le soir sur msn, ou encore dans le téléchargement de vidéos – légalement bien sûr hm hm –), le dernier quart étant consacré à dormir, et bien, ça me fait réfléchir.

Quand je me rends compte que j’ai un animal de compagnie virtuel, à défaut, alors que j’oublie parfois d’arroser ma plante verte, bien réelle (pardon papa, pardon maman), et bien, ça me fait réfléchir.

La vérité s’abat sur moi de manière fracassante. Je suis une geek.

Et là, au boulot, on vient de nous installer Skype. Et la technologie devient un carcan moderne non seulement symboliquement parlant, mais aussi physiquement parlant. Je suis désormais reliée à mon outil de torture par trois fils, et ce 11heures par jour. Un pour le casque, un pour le micro, et un pour la souris. Trois de mes sens (la vue, l’ouie et le toucher) sont physiquement accaparés et reliés à mon extension numérique.

Et je vous raconte pas la galère quand je veux aller faire pipi, empêtrée dans mes fils.

 

EDIT: pour me faire l’avocat du diable (si, si, j’aime bien), faut aussi dire que la technologie a inventé le wireless. Nan mais.

Publicités

2 réflexions sur “La technologie comme carcan moderne

  1. > pHiLoGrApH > bah, tu sais, moi, tant qu’ils ont pas inventé le SportElec sans fil… *BBB AAA, BBB AAA*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s